CERN

La période de 1983 à 2003


 

1983 – Maison Villard Tacon : Après mon retour du Nigeria, il va falloir trouver une solution car pour nous et les enfants, la vie en caravane doit se terminer un jour. Pour les petits, surtout Christophe, à l’école des remarques sont faites par la directrice (les gens en caravane, pas une bonne réputation) et Anne Marie ira s’en expliquer avec elle. Nous allons donc faire des recherches au plus près de mon travail. D’abord à Saint Genis Pouilly que nous connaissons bien, mais trop cher pour nous. Nous irons voir à Versonnex (trop loin et perte de temps au carrefour route de Divonne). Pour finir, nous trouverons notre bonheur à Villard Tacon, commune d’Ornex. La caravane sera vendue avec le fourgon à un responsable de chantier dont son épouse ne veut plus rester en appartement.

1983 – LEP (CERN) : Ce sera la dernière fois que je ferai des missions à l’extérieur car comme prévu, de gros travaux nous seront confiés sur le site du CERN. Fin 1983, la construction du LEP va démarrer. Accélérateur de particules de 27 km de circonférence appelé la machine comprenant huit points d’accès (quatre impairs et quatre pairs). P1 Meyrin Suisse, P 2 Saint Genis Pouilly, P3 Crozet, P4 Echenevex. P5 Cessy, P6 Versonnex, P7 Ornex, P 8 Ferney voltaire. Sur chaque point, il y a des bâtiments de surface (salle des redresseurs, local électrique, hall de déchargement du matériel destiné à la machine, etc…). Chaque point a son puits d’accès à la machine sauf les points pair où il y a deux puits. Un pour le cheminement de tous les câbles et les tuyauteries alimentant la machine avec ascenseur et escalier métallique et l’autre pour descendre tout le matériel avec petit ascenseur et escalier de secours en béton. Le matériel des points impair sera acheminé par les points pair. Chaque point a des bâtiments de surface que nous équiperont (éclairage, prises de courant, chauffage, etc…). Toute la puissance (du 380 volts au 18000 volts). La connectique (protection et commande divers équipements). Les travaux dans la machine seront aussi à notre charge. Les points pairs ont leur propre poste de transformation (idem poste EDF confié à notre entreprise). Pour se déplacer dans la machine à disposition mobylettes, tracteurs électriques qui sont munis d’une attache pour l’l’accrochage d’une roulante (coffre roulant muni de quatre roues pour le transport d’outillage et petit matériel). Gros matériel service transport CERN. Pour ma part, on va me confier trois points impairs et deux pairs. La mise en service aura lieu en 1989. Au début de ces travaux, de chef de chantier je passerai conducteur de travaux.

Renforcement du LEP : 1995 Arrêt de la machine pour le renforcement de l’énergie du LEP (installation de nouvelles cavités dans la machine). Dans le langage à nous, le LEP devient SUPERLEP avec des travaux électriques très importants dans tous les points (renforcement du réseau électrique), le P5 à Cessy impair devient le plus important. Une ligne 18000 volts sera posée en tranchée depuis le P4 à Echenevex jusqu’à Cessy en bordure de route par notre entreprise agence d’Annemasse.
Pour ma part, mes équipes interviennent sur quatre points. Pour finir, j’aurai plus de travail que pour la construction du LEP car l’arrêt machine est bien court vu l’ampleur de notre tâche. Pour me seconder, on va faire venir un conducteur de travaux et deux chefs de chantier avec du personnel de toute la France. La mise en service se fera en 1996 et le programme des physiciens va se terminer en 2000.

LHC (CERN) : Grand collisionneur de hadrons=protons qui sont des particules. Avant la fin du programme du LEP, le projet du LHC est confirmé et pour ce faire, ce sera le début de grosses modifications dans certains bâtiments de surface et en fond de puits dans les alvéoles donnant accès à la machine (en fait, il va falloir déplacer des équipements pour faire de la place aux nouvelles structures du LHC).
Pour ce faire, il va falloir faire de vraies acrobaties (le LEP est toujours opérationnel car si erreur, on fait tomber la machine). Tout va bien se passer et fin 2000 fin du LEP. Ensuite va commencer son démantèlement. La machine sera mise à nu. Ne restera que l’éclairage normal et de sécurité et coffrets prises de courant. Beaucoup de travail de démontage. Des équipes de l’extérieur sont venues en renfort dans les parties sans complications. En parallèle du démontage, je vais lancer les travaux neufs dans la machine. Le temps passe très vite et la retraite va bientôt sonner pour moi. Mon remplaçant a été recruté et fin septembre 2003, fini ma vie active.